Cité de l'énergie

La Ville de Renens est certifiée Cité de l'énergie depuis 2005. Ce label est décerné aux communes réalisant un certain nombre d'actions efficaces dans les domaines suivants : aménagement du territoire et constructions, bâtiments et installations communales, approvisionnement et dépollution, mobilité et transports, organisation interne, information et coopération.
Le renouvellement de ce label en 2009 puis en 2013 salue autant les réalisations effectuées depuis 2005 que les engagements pris pour les prochaines années en matière de développement durable. Des informations détaillées sur le concept énergétique de la Ville de Renens, ainsi que la liste des actions et le "catalogue" qui ont permis le renouvellement du label sont à disposition ci-dessous:
Concept énergétique
Catalogue et explications
Fiche cité de l'énergie
Politique énergétique
La Municipalité a défini 6 principes, dont la mise en œuvre vise à offrir aux habitants de Renens une meilleure qualité de vie et à répondre à ses objectifs en matière de développement durable, ainsi qu'aux objectifs énergétiques fédéraux et cantonaux.
Ces principes sont:
1. Réduire les besoins et par conséquent la consommation d'énergie par une utilisation économe et rationnelle de celle-ci
2. Assurer un approvisionnement durable en énergie sur l'ensemble de la commune, notamment en exploitant les possibilités de production sur son territoire afin d'augmenter sa part de kWh propre et propriété de la Ville
3. Augmenter la part des énergies renouvelables, si possible indigènes, dans la consommation finale
4. Réduire les impacts sur l'environnement liés à la consommation d'énergie
5. Sensibiliser la population sur les économies d'énergie et l'utilisation des énergies renouvelables.
6. Disposer d'une stratégie énergétique compatible avec celle du Canton.
Opération ECO-LOGEMENT
Comment réduire l'empreinte écologique sur l'environnement de l'habitat et des habitudes de consommation? La Ville de Renens, en collaboration avec la SCHR (Société Coopérative d'Habitation de Renens), a mis sur pied l'opération ECO-LOGEMENT Biondes pour y répondre.

Après un audit énergétique complet des immeubles, des conseillers de l'association Terragir énergie solidaire ont visité des appartements du ch. des Biondes 34 à 48 afin d'effectuer une analyse personnalisée des équipements et des habitudes de consommation des ménages volontaires. Ces derniers bénéficient non seulement de la gratuité de l'opération et de l'installation de matériel écologique, mais aussi de conseils leur permettant de réduire à terme leurs factures d'énergie.
La première série de visites, portant sur la consommation d'électricité et d'eau, a eu lieu en mai-juin 2016. La participation a été exceptionnelle: 92% des appartements des Biondes 34 à 48 ont été visités et optimisés (soit 111 sur 121). Sans détailler le matériel installé et les actions réalisées, voici quelques chiffres:
933 ampoules LED ont remplacé des ampoules non économiques
16 lampadaires LED ont remplacé des lampadaires halogènes
51 bouilloires ont été offertes pour préchauffer l’eau de cuisson
212 brises-jets économiseurs d’eau ont été installés

Une 2e série de visites s'est déroulée en nov. 2016, portant sur l'optimisation du réglage des chauffages. Avec des conseils sur l'aération (pas d'imposte ouverte, mais ouvrir grand les fenêtres 1-2x/j. pendant 5 min. pour remplacer l’air chargé d’odeurs, CO2, humidité et de microbes par de l’air frais et oxygéné) ou l'ensoleillement (relever les stores par beau temps en hiver permet de gagner 1-2°C), ou encore la température (régler les vannes pour obtenir 20-22°C dans les pièces de vie et 18° dans les chambre).

Les économies définitives d'électricité et d'eau seront connues en mars 2017, au terme d'une année de suivi des consommations. Pour l’heure, on peut indiquer que 37'800 watts (puissance instantanée) ont été retirés des appartements. Ces entretiens ont aussi permis de repréciser la thématique du tri des déchets.
Projet de bourse solaire participative
Ce projet consiste à équiper les grandes toitures des bâtiments communaux et privés par des installations photovoltaïques, afin d'augmenter la production d'électricité renouvelable locale. Le développement de ces installations se ferait, via une coopérative, grâce à l'investissement des particuliers et entreprises souhaitant s'engager dans la production d'énergies renouvelables et participer à la transition énergétique de la Suisse.
Une soirée tout-public sur ce thème a été organisée le 2 juin 2016 dans le cadre de la semaine européenne du développement durable. Les présentations ont montré l'état actuel du projet de bourse solaire et ont permis d'appréhender le point de vue de la population. Ces réflexions vont permettre d'approfondir ce projet.

Contexte et motivation de la bourse solaire
Le potentiel et les perspectives de l'énergie solaire photovoltaïque
Le projet de bourse solaire participative
Retour d'expérience sur les coopératives solaires

Toute personne intéressée peut s'annoncer au moyen de ce formulaire
Choix de l'électricité consommée
Romande Energie a développé une offre qui permet d'identifier la source de production et la provenance géographique du courant introduit dans le réseau. Tout consommateur, que ce soit un particulier, une entreprise ou une commune, peut par le choix de son électricité encourager la production d'énergies propres et renouvelables.
Pour les particuliers, 4 types d'électricité sont proposés:
- TERRE D'ICI - 100% CH-romande, 20% solaire et 80% hydraulique
- TERRE ROMANDE - 100% CH-romande, hydraulique, avec quelques % de photovoltaïque et éolien.
- TERRE SUISSE - 100% CH, 60% d'énergie hydraulique, 40% nucléaire.
- TARIF STANDARD - provenance et production non déterminées.

Dès juin 2014, la Ville de Renens a décidé d'acheter toute l'électricité nécessaire à l'éclairage public et les bâtiments communaux (scolaires, administratifs, locatifs) de type Naturemade star, issue d'installations vaudoises. Ce label le plus strict d'Europe assure un respect des normes écologiques pour la production d'électricité 100% renouvelable.
Par ce ce choix, la Ville de Renens montre son exemplarité au niveau environnemental.
Chauffage à distance par la société CADouest SA

Près de 6 millions de litres de mazout par an, c’est ce que permettra d’économiser le développement du chauffage à distance dans l’Ouest lausannois ces 20 prochaines années. De quoi améliorer notablement la qualité de l’air dans l’agglomération. La société CADouest SA, crée par les communes de Prilly, Renens et Lausanne, réalise et exploite ce réseau.
Fondée fin 2011 par les communes de Prilly, Renens et Lausanne, la société CADouest SA possède en 2015 7.2 km de conduites pour 36 clients et fournit 13'900 MWh de chaleur par an, majoritairement produite à partir d'énergies renouvelables (récupération de la chaleur résiduelle d'incinération des déchets de TRIDEL et des boues d'épuration de la STEP).
Elle espère après 20 ans alimenter 150 clients et fournir 60'000 MWh de chaleur chaque année (équivalent à 6 millions de litres de mazout).
Emissions de gaz à effet de serre
Le bilan carbone est un outil de comptabilisation permettant d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre engendrées par l’existence d’une activité ou organisation humaine. Ces émissions regroupent l’ensemble des gaz dont l'effet participe au réchauffement climatique. Le CO2 étant le gaz émis en plus grande quantité, elles s'expriment en termes d'équivalents de CO2. La quantification des émissions de gaz à effet de serre pour les postes uniquement sous compétence communale a montré entre 2012 et 2015 une diminution globale de 25%.
Cette baisse est principalement due à l'utilisation d'électricité renouvelable labellisée Naturemade Star pour tous ses bâtiments communaux et l'éclairage public. La production de cette électricité renouvelable émet en effet jusqu'à 12 fois moins de gaz à effet de serre que le mix électrique standard.
D'autres actions, dont les effets sont non-comptabilisables mais réduisant les émissions de CO2, ont été réalisées, telles que le plan de mobilité interne, la participation à Bike to work, l'augmentation du taux de recyclage par l'introduction de la taxe au sac ou encore le suivi du Standard Bâtiment 2011 pour la construction ou la rénovation des bâtiments communaux.
Les efforts entrepris par la Ville montrent ainsi des résultats favorables et conformes aux objectifs qu'elle s'est fixée.
Tonnes de CO2 Tonnes de CO2 Part du total
2012 2015 [%]
Bâtiments communaux
(électricité-chaleur)
1'038 849 91
Eclairage public
(électricité)
127 10 1
Véhicules comunaux
(carburants)
65 66 7
Véhicules privés utilisés pour les déplacements professionnels
(carburants)
3 4 <1
TOTAL 1'233 929 100


Des conseils pratiques pour économiser l'énergie et préserver notre cadre de vie sur
www.energie-environnement.ch