METEO ( mercredi, 15 juillet 2020)
18°C
Pluie Modérée
Min 16° | Max 20°
Politique énergétique

Cité de l'énergie

Déployé dans le cadre du programme national SuisseEnergie, le label Cité de l’énergie souligne et récompense le rôle-clé des communes dans la mise en œuvre de la Stratégie énergétique 2050. Ce label est décerné aux communes réalisant un certain nombre d'actions efficaces dans les domaines suivants: aménagement du territoire et constructions, bâtiments et installations communales, approvisionnement et dépollution, mobilité et transports, organisation interne, information et coopération. La Ville de Renens a été labellisée pour la première fois en 2005, puis à nouveau en 2009, 2013 et 2017.

Au vu du très bon score obtenu en 2017, un nouvel audit a été organisé entre mars et septembre 2019 afin d'obtenir le label Cité de l'énergie Gold, décerné par l'organisation faîtière européenne "Association European Energy Award". Il s'agit en effet de la plus haute distinction en matière de politique énergétique en Europe.
La Ville de Renens a reçu officiellement ce label Gold le 11 octobre 2019 lors de la Journée Nationale de l'Energie. Objectif affiché de la Municipalité pour sa législature 2016-2021, l'obtention de cette distinction supérieure représente un tournant dans l'accomplissement de la transition énergétique à Renens. Car, au-delà de la reconnaissance apportée à un engagement de longue durée, cette distinction pousse la Commune à maintenir et à continuellement développer des exigences très élevées en matière énergétique, au sein de sa politique de développement pour les législatures à venir.

Des informations détaillées sur le concept énergétique de la Ville de Renens et son plan d'actions pour les années 2019 à 2023 sont à disposition ci-dessous:
Concept énergétique
Plan d'actions

Politique énergétique

La Municipalité a défini 5 principes dont la mise en œuvre vise à offrir aux habitants de Renens une meilleure qualité de vie et à répondre à ses objectifs en matière de développement durable, ainsi qu'aux objectifs énergétiques fédéraux et cantonaux.
Ces principes sont:
1. Réduire les consommations d'énergie par une utilisation économe et rationnelle
2. Assurer un approvisionnement durable et fiable en énergies sur l'ensemble du territoire communal, notamment en exploitant les possibilités de production locales
3. Augmenter la part des énergies renouvelables, si possible indigènes, dans la consommation finale
4. Réduire les impacts sur l'environnement liés à la production et à la consommation d'énergies
5. Coopérer avec les principaux groupes cibles pour atteindre ses objectifs énergétiques, par des mesures d'information, de sensibilisation et de partenariats.

Bourse Solaire participative

La Ville de Renens a lancé la Bourse Solaire, un projet original pour installer des panneaux photovoltaïques sur les grandes toitures de bâtiments privés grâce à un financement participatif. Produire localement des énergies renouvelables et les consommer sur place est en effet une des mesures clés pour diminuer l’impact sur l’environnement de notre consommation d’électricité.
A titre d’exemple, si tous les toits de Renens étaient équipés de telles installations, l’énergie solaire ainsi produite couvrirait les besoins en électricité de près de 40% de la population renanaise!
La Bourse Solaire est ouverte à toute personne domiciliée en Suisse, propriétaire ou locataire, particulier ou entreprise, association ou collectivité publique. L’objectif et de créer ensemble une communauté d’intérêts et participer, toit après toit, à la transition énergétique!

COMMENT ÇA FONCTIONNE?
La Ville se charge de sélectionner une toiture intéressante sur le territoire. En accord avec son propriétaire, elle monte un projet technique, puis se charge d’organiser une campagne de financement participatif pour récolter le montant de l’investissement nécessaire à la construction de l’installation. En cas de succès, les services communaux se chargeront de construire et d’exploiter cette installation. La vente de l’électricité servira à financer les frais de maintenance, mais surtout à animer la communauté d’intérêts en organisant chaque année diverses manifestations. Dès que qu’une installation est construite, la Ville de Renens cherchera une nouvelle toiture à équiper par la Bourse Solaire participative. Plus de détails sur www.boursesolaire.ch.

LA PREMIÈRE INSTALLATION
La Fondation Les Baumettes est le premier site à accueillir une installation photovoltaïque de la Bourse Solaire. Cette institution regroupe un établissement médico-social, un centre d'accueil temporaire, des logements protégés et une garderie.
Le montant nécessaire s’élevait à CHF 78’500.-. La levée de fonds par crowdfunding s'est effectuée avec succès du 9 septembre au 23 octobre 2019, via la plateforme WeMakeIt. La communauté d'intérêts de la Bourse Solaire est ainsi créée! Le communiqué de presse du 4 novembre 2019 est à disposition.
Voir le communiqué de presse du 4 novembre 2019
En raison de la situation sanitaire, la construction a dû être reportée. La mise en service de l’installation est prévue pour l’automne 2020.

PRIX SUISSE DE L'ETHIQUE
La Bourse Solaire participative ayant remporté l’adhésion du jury, la Ville de Renens est l’un des trois lauréats du Prix Suisse de l’Ethique 2020. Décerné depuis 15 ans par la Haute école d’ingénierie et de gestion du Canton de Vaud (HEIG-VD), ce prix récompense les projets intégrant l’éthique, le développement durable et la responsabilité sociale. Cette reconnaissance salue non seulement le projet en lui-même, mais aussi et surtout l’engagement de toutes les personnes qui ont participé à la levée de fonds. www.prixethique.ch.   


Plus de détails sur boursesolaire.ch

Opération ECO-LOGEMENT

Comment réduire l'empreinte écologique sur l'environnement de l'habitat et des habitudes de consommation? La Ville de Renens a mis sur pied les opérations ECO-LOGEMENT pour y répondre.

Deux opérations ont, pour l’instant, été réalisées, toutes deux en collaboration avec la SCHR (Société Coopérative d'Habitation de Renens).
La première s’est déroulée en 2016-17 dans les deux immeubles situés au ch. des Biondes 34 à 38. Après un audit énergétique complet des bâtiments, des conseillers de Terragir énergie solidaire ont visité les appartements afin d'effectuer une analyse des équipements et des habitudes de consommation des ménages volontaires. Ces visites ont porté sur la consommation d'électricité et d'eau, ainsi que sur le chauffage. Les ménages ont accueilli très favorablement les conseillers. Ils ont non seulement bénéficié de la gratuité de l'opération et de l'installation de matériel écologique, mais aussi de conseils leur permettant de réduire à terme leurs factures d'énergie. 92% des appartements des Biondes 34 à 48 ont été visités et optimisés (soit 111 sur 121). De plus, une distribution de poubelles vertes et de sacs compostables a permis de sensibiliser les ménages au tri adéquat des déchets organiques.

La comparaison des consommations d’électricité avant l’opération et un an après a révélé une réduction moyenne de 10% sur les deux immeubles ; comme si on avait économisé la consommation annuelle d'électricité de 12 appartements. 72% des locataires ont vu leur consommation baisser. 10% des locataires ont même réussi à diminuer leur facture d'électricité de plus de 30%! Un an après la pose d'économiseurs d'eau sur tous les robinets, on constate une réduction de consommation de 9%!

Une deuxième opération s’est déroulée en 2018-19 dans trois autres bâtiments (2 gérés par la SCHR et 1 par la gérance Publiaz au nom de SI Renens-Pierrettes SA), sis à l’av. du 1er-Mai 11, 11b et c, selon le même principe qu’expliqué ci-dessus. L’impact de cette opération est à nouveau tout à fait parlant : la consommation d’électricité des ménages visités a baissé en moyenne de 7%. La consommation de chauffage a diminué de 5%. La consommation d’eau n’a quant à elle baissé que de 2%. Une des raisons est que les robinets des appartements étaient déjà presque tous équipés d’économiseurs d’eau.

Ces premiers chiffres sont très encourageants. Nous tenons à remercier les habitants des immeubles des deux opérations pour leur confiance et leur ouverture. Ce genre d’initiative permet de faire découvrir aux habitants des moyens d’économiser l’énergie et, ainsi, préserver les ressources, sans pour autant se priver.

La Ville de Renens va continuer à mener ce genre d’opération sur les bâtiments de son territoire, en collaboration avec leurs propriétaires. C'est en cumulant des actions de ce genre que nous pouvons ensemble participer au tournant énergétique de la Suisse.

Electricité écologique

Romande Energie a développé une offre qui permet d'identifier la source de production et la provenance géographique du courant introduit dans le réseau. Tout consommateur, que ce soit un particulier, une entreprise ou une commune, peut par le choix de son électricité encourager la production d'énergies propres et renouvelables.
Dès juin 2014, la Ville de Renens achète toute l'électricité nécessaire à l'éclairage public et les bâtiments communaux (scolaires, administratifs, locatifs) de type Naturemade star, issue d'installations vaudoises. Ce label le plus strict d'Europe assure un respect des normes écologiques pour la production d'électricité 100% renouvelable. Par ce choix, la Ville de Renens montre son exemplarité au niveau environnemental.

Pour les particuliers, 3 types d'électricité sont proposés:
- TERRE D'ICI - 100% romande, énergie composée à 50% solaire et 50% hydraulique
- TERRE SUISSE - 100% CH, énergie composée à 100% hydraulique.
- TARIF STANDARD - 100% CH, produite principalement à partir d'énergie nucléaire.

Chauffage à distance par la société CADouest SA


Développer le chauffage à distance dans l’Ouest lausannois permettra d'améliorer notablement la qualité de l’air dans l’agglomération. La société CADouest SA construit et exploite ce réseau.
Fondée fin 2011 par les communes de Prilly, Renens et Lausanne, CADouest SA possède en 2019 12 km de conduites pour 63 grands bâtiments raccordés et fournit 26'000 MWh de chaleur par an, composée à 63% d'énergies renouvelables (récupération de la chaleur résiduelle d'incinération des déchets de TRIDEL et des boues d'épuration de la STEP).
Elle espère après 20 ans alimenter 150 clients et fournir 60'000 MWh de chaleur chaque année (équivalent à 6 millions de litres de mazout).

Emissions de gaz à effet de serre

Depuis un certain nombre d’années, la Ville a mis en place un suivi de ses consommations d’énergies. Outre l’optimisation de ses bâtiments et équipements, cela permet une quantification des émissions de gaz à effet de serre produites par les activités de la Commune. Ce suivi comporte trois volets :
Bâtiments communaux: 95% de la surface chauffée du patrimoine administratif et financier de la Ville bénéficient d’un suivi énergétique, assuré par les services communaux et deux prestataires externes. Des contrôles hebdomadaires, mensuels et annuels des consommations (électricité, chaleur, eau) et des équipements techniques sont faits. A savoir que l’électricité consommée par les bâtiments produit très peu de gaz à effet de serre, grâce au choix qu’a fait la Ville de s’approvisionner en électricité labellisée Naturemade Star.
 
Eclairage public: L’état du parc de candélabres et les consommations d’électricité y relatives sont suivis en collaboration avec SIE SA. Relevons que la consommation d’électricité a diminué d’environ 35% entre 2012 et 2018, notamment grâce à l’assainissement du parc de candélabres. Depuis 2015, les ampoules à vapeur de mercure sont remplacées par des ampoules LED ou à vapeur de sodium. Partout où cela est possible, les luminaires remplacés sont munis d'un système d'abaissement de la luminosité à un seuil allant de 40 à 80% entre 23h30 et 05h30. Les travaux sur l’éclairage public se termineront avec l’aménagement des tronçons impactés par l’arrivée du tram.

Véhicules des services techniques: Les consommations de carburants (diesel, gaz) sont suivies trimestriellement.

Le Tableau ci-dessous illustre les tonnes de gaz à effet de serre produites par la Commune en 2018. La quantification des émissions des divers gaz à effet de serre est exprimée en équivalents de CO2. Les bâtiments communaux représentent, de par leur chauffage, le plus gros émetteur de CO2.


Equ.-CO2 émis en 2018 Part du total
[tonne] [%]
Bâtiments communaux
(électricité-chaleur)
1'004.5 92
Eclairage public
(électricité)
7.3 1
Véhicules communaux
(diesel, gaz)
76.2 7
TOTAL 1'088.0 100